Devoir de mémoire à Marseille: les EEIF mobilisés

Les EEIF de Marseille-Robert Gamzon assurent depuis toujours leur devoir de mémoire, particulièrement en cette année en raison du climat hostile et tendu qui alimente l'actualité. Une trentaine d'EEIF se sont mobilisés, dimanche 19 janvier, hors du cadre des activités pour que jamais la flamme de la mémoire ne s'éteigne.

La rafle de Marseille s’est déroulée les 21, 22 et 23 janvier 1943 dans les quartiers du Vieux-Port et de l’Opéra. Ces quartiers ont été évacués par la police française aux ordres du préfet René Bousquet, sur les consignes du nazi Heinrich Himmler.Cette opération était censée remodeler le quartier du Vieux-Port mais visait surtout à «le vider» des nombreuses familles juives et de «la canaille» selon l’expression des autorités de l’époque, qui y habitaient. Cette opération baptisée «Tiger» a donné lieu à 1642 transferts vers le camp de Compiègne le 24 janvier, 782 Juifs déportés et exterminés à Sobibor, 600 «suspects» déportés à Sachsenhausen (Source Cercle d’Étude de la Shoah). Aucun juif ne revint.

Chaque année à Marseille se déroule donc la commémoration de cette rafle où de nombreux juifs se rassemblent place de l’Opéra, en présence d’élus de la ville, d’anciens déportés et de la jeunesse juive marseillaise. 

 

Catégorie: