Chémini 5774 : De l'autel à l'assiette

Notre paracha présente deux thèmes majeurs : l’inauguration du Sanctuaire et les grandes règles de l’alimentation selon la Torah que nous appelons la cacherouth (cacher = ce qui est valable).

De l'autel à l’assiette :

A première vue ces deux sujets semblent différents. Dans le premier cas, il s’agit non seulement de la consécration d’un lieu, mais également d’une famille particulière, celle d’Aaron qui deviendra, la tribu des cohanim (serviteurs). Ainsi un lieu et des hommes sont-ils distingués du reste des lieux et du reste des hommes.

Le second sujet, la cacherouth, vient souligner que la distinction des premiers ne disqualifient pas les seconds, car tout Israël est invité à manger casher.

Le Temple n’exclut pas de servir Dieu hors du Temple, les prêtres ne dispensent pas les autres tribus d’accomplir les mitsvoth. Le cohen sert Dieu dans le Sanctuaire ; le simple juif, devant son assiette.

Nous pouvons aller plus loin et dire que la distinction d’Israël par Dieu ne remet pas en cause l’élection de l’Homme. Chaque homme, parce qu’il est homme créé à l’image de Dieu, est potentiellement un serviteur de Dieu. C'est cet esprit humaniste qui alimente la foi d'un EI.

La leçon est courte, mais elle est d’une grande portée pour la conscience religieuse.

Chabat chalom

Philippe

Catégorie: