Judaisme

Hayé sarah 5775 : De la mort à la vie

 Deux grands sujets dans notre paracha de la semaine :

1) L’enterrement de notre matriarche Sarah dans la caverne de Makhpéla à Hébron (précédé des tractations d'Abraham pour acquérir le terrain).

2) L'envoi du serviteur d'Abraham (que la tradition reconnaît comme Eliézer) afin de trouver une épouse pour Isaac.

L'inhumation et le mariage. La mort et la vie.

Paracha Vayéra 5775 : Etre responsable

 

« Pour désirer laisser des traces dans le monde, il faut en être solidaire.»

(Simone de Beauvoir)

 

Paracha Lekh Lekha 5775 : La révolution d'Abraham

 

Abraham, une référence

Cette semaine nous allons découvrir la vie de notre premier patriarche, Abraham, qui pour l’heure se nomme Avram. La Torah lui accorde tant d’importance qu’elle lui consacre plus de 12 chapitres, alors qu’elle n’en consacra que 4 à Noé.

Béréchit 5775 : Création et responsabilité

Paracha Béréchit 5775

« L’homme doit se dire, c’est pour moi que le monde a été créé » Talmud.

 

Ce Chabbat nous recommençons le cycle de la paracha hebdomadaire. Nous commençons par le « Commencement ». Le verset inaugural résonne d’une tonalité proverbiale : « Au commencement Dieu créa les cieux et la terre ».

Beaucoup de commentateurs s’interrogent (le fameux questionnement juif) : Quel sens donner à ce verset liminaire annonçant l’univers comme fait de Dieu ?

Paracha Ki Tétsé 5774 : Rendre les objets trouvés

Le Sefer Hahinoukh ou Livre de l’Education (de Rabbi Aaron Halevi XIIIe siècle)  compte 74 mistvoth dans notre paracha, ainsi présentées : 27 mistvoth positives (à faire) et 47 mitsvoth négatives (ne pas faire). C’est elle qui détient le record du nombre de mitsvoth dans son contenu.

Choftim 5774 : être un roi exemplaire

La paracha de la semaine contient plusieurs thèmes, comme c’est le cas dans le livre de Dévarim (Deutéronome). Cela est compréhensible. Non seulement Moché rappelle à la nouvelle génération née dans le désert les grands événements du passé et les principes de l’Alliance (Bérith) avec Dieu, mais aussi les grandes règles sur lesquelles sera bâtie la société d'Israël.

Matot 5774 : Le voeu ou l'auto-limitation

Notre paracha Matot commence par édicter une mitsva particulière, la mitsva du vœu, le néder en hébreu, qui a été analysée dans un traité talmudique, le traité nédarim.

En un mot, le vœu, le néder, est un engagement verbal qui nous contraint à limiter notre action dans le monde.

« Lorsqu'on fera vœu de s'interdire quelque chose, on ne profanera pas sa parole, tout ce qui sortira de sa bouche, on l'accomplira. »

Pinhas 5774 : La paix cassée

«  Israël s'établit dans la région de Chittim. Là, le peuple se livra à la débauche avec les filles de Moab.  Elles convièrent le peuple à leurs festins idolâtres ; et le peuple mangea, et il se prosterna devant leurs dieux.  Israël se prostitua à Baal-Peor, et la colère du Seigneur s'alluma contre Israël. » 

Parmi les transgresseurs se trouve Zimri, un chef de la tribu de Simon, qui décide de cohabiter avec Kozbi fille de Tsour.

Korah 5774 : Attention à la discorde

L'été, les camps, les vacances. Oui mais dans la bonne humeur et le respect d'autrui.

Ce principe de vivre ensemble des EI fut oublié par Korah, celui qui donne le nom à notre paracha.

Pages

Photos du groupe local

Aucune photo trouvée.

Subscribe to RSS - Judaisme