Commentaires sur la paracha Yitro 5774

Les semaines se suivent mais ne se ressemblent pas. La semaine dernière, les Egyptiens et les Amalécites voulaient notre peau, cette semaine Yitro, le prêtre de Madian, rejoint le peuple d’Israël qui campe au pied du Sinaï, pour honorer les descendants des patriarches.

Quand Israël sort de la tutelle des nations, les réactions sont variées chez les nations. Dans le Cantique de la mer, nous lisons « les peuples ont entendu et ils ont tremblé, les habitants de Philistie ont été pris de frémissements ». Yitro aussi a entendu, mais ni peur, ni haine dans son cœur. Il comprend que quelque chose de grand se réalise sous le soleil, que le projet de Dieu passe par cette libération.

Le monde non-juif ne produit pas que de l’antisémitisme ou de l’antijudaïsme, mais il offre aussi des hommes et des femmes d’exception qui comprennent que le message biblique s’harmonise avec l’humanisme, qu’il porte par la voix de ses prophètes un discours d’une haute moralité, et qu’à ce titre le peuple juif est honorable.

Ces hommes et ces femmes, amis sincères d’Israël, se réjouissent des joies d’Israël, comme le fit Yitro, et s’attristent avec lui dans ses peines ; et s’ils sont croyants, ils bénissent l’Eternel pour ses bienfaits.

Quand en tant qu’EI nous rencontrons d’autres scouts d’autres obédiences, nous seulement, nous rencontrons des frères et sœurs à travers nos idéaux communs, mais peut-être s’y trouve-il des « Yitro », qui seront des compagnons d’Israël dans l’espérance d’un monde meilleur à construire, un monde de « tivliout ».

Chabbat Chalom

Catégorie: